Brésil : accusé de viol, Neymar obtient une première victoire 1
Justice

Brésil : accusé de viol, Neymar obtient une première victoire


L’ex capitaine de la sélection brésilienne est en train de sortir d’affaire peu à peu après l’accusation de viol qui a éclaté au grand jour. Puisque Najila Trindade, la jeune femme brésilienne qui accuse Neymar de l’avoir violée lors d’un séjour à Paris, fait aussi l’objet d’une plainte à cause de certaines de ses déclarations.


Une nouvelle affaire vient de s’éclater dans l’affaire de viol dont Neymar Jr est accusé. Car la police civile de l’état de brésilien de São Paulo a déposé une plainte pour « calomnie » contre Najila Trindade, qui a accusé le numéro 10 du PSG pour viol depuis le 31 mai 2019.  Cette nouvelle affaire dite de calomnie a été rendue publique hier mercredi 12 juin par l’agence de presse espagnole EFE citant des sources internes.

Mais il faut préciser que cette procédure ne vise pas les accusations de la jeune femme contre le footballeur brésilien, mais des propos tenus par la jeune femme sur la probité des autorités locales. En effet, dans un entretien diffusé à la télévision, et dans lequel elle racontait sa version des faits qui se seraient produits mi-mai dans une chambre d’hôtel à Paris, Najila Trindade avait évoqué le vol d’une tablette dans laquelle se trouveraient des preuves contre la star du PSG et notamment la deuxième partie d’un enregistrement vidéo essentiel.

Elle avait alors évoqué une corruption de la police, qui affirmait n’avoir relevé aucune empreinte digitale suspecte sur les lieux du vol. C’est donc la déclaration de la police qui a poussé la jeune femme tout émue a lâché : « La police est-elle achetée ? Ou suis-je folle ? ».


Ces déclarations avaient suscité une levée de boucliers. Le syndicat des commissaires de l’état de São Paulo et l’association des chefs de police avaient publié un communiqué pour dénoncer des « suppositions » qui « souillent l’image de toute une institution ». C’est d’ailleurs sur cette même notion d’image que s’appuie la plainte de la police, déposée dans un commissariat au sud de São Paulo : « L’analyse du contenu des déclarations de Najila Trindade à la presse (…) ont entaché l’honneur de la police en tant qu’institution et celui des enquêteurs ».

Par ailleurs, il s’agit d’un nouveau coup dur pour la jeune femme qui a été lâchée par un troisième avocat. « Je dois me retirer de la procédure », avait déclaré Danilo Garcia de Andrade, qui est désormais son ancien défenseur. Ce dernier qui s’insurge justement contre les déclarations polémiques sur le vol présumé de la tablette dans laquelle se trouve des preuves.


Un premier cabinet d’avocats s’était auparavant retiré du dossier au moment du dépôt de plainte de Najila Trindade, en raison de contradictions dans les déclarations de la plaignante. Une deuxième avocate avait ensuite accompagné celle-ci pour formaliser l’accusation, avant que Danilo Garcia de Andrade ne prenne finalement sa défense.




Lire aussi

Paraguay : l’affaire Ronaldinho est loin d’avoir une issue

Juniel Ayivi

Etats-Unis : R-Kelly libre et face à un autre problème

Juniel Ayivi

Espagne : Lionel Messi et son père de nouveau suspectés par la justice

Erin Junior

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Ok Lire