Copa América : le Brésil maltraite l’Argentine et s’offre la finale



Première demi-finale de sa Copa América 2019, le brésil a eu droit à une finale avant l’heure face à une équipe d’Argentine qui ne rassure toujours pas à l’image de son capitaine, mais fais le nécessaire jusque-là. C’est dire que le choc entre le Brésil et l’Argentine a tenu ses promesses, et a été bien plus tranchants, car les Auriverdes se sont imposés 2-0 et se qualifient pour la finale.

Les deux favoris de cette Copa América 2019 que sont le Brésil et l’Argentine se donnaient rendez-vous pour les demi-finales à l’Estadio Mineirão. Une affiche de gala entre les deux frères rivaux du football sud-américain qui promettait un scénario grandiose. À domicile, les brésiliens s’avançaient plein de confiance. Sortis premiers d’un groupe contenant le Pérou, le Venezuela et la Bolivie, les hommes de Tite ont cependant eu plus de mal en quart de finale, puisqu’ils se sont imposés aux tris aux buts.


En effet, pour cette affiche de gala, Tite reconduisait une formation quasi-identique que face au Paraguay avec pour seul changement la titularisation d’Alex Sandro en lieu et place de Filipe Luis. En pointe de l’attaque, Roberto Firmino était soutenu par Gabriel Jesus, Philippe Coutinho et Everton. De son côté, Lionel Scaloni optait pour la continuité également avec les mêmes joueurs qu’au tour suivant. Un 4-4-2 losange où Lionel Messi soutenait Lautaro Martinez et Sergio Agüero en attaque.

Très vite, le Brésil mettait en avant ses qualités techniques et prenait le contrôle de la rencontre. Roberto Firmino poussait notamment Franco Armani à la parade avant d’être signalé hors-jeu (2e). C’est pourtant l’Argentine qui a eu la plus grosse occasion de ce début de match. Pas attaqué par la défense adverse, Leandro Paredes déclenchait une lourde frappe à 35 mètres du but adverse qui passait juste au-dessus de la cage d’Alisson Becker (12e). Néanmoins, le Brésil prenait la tête grâce à une belle inspiration de Dani Alves côté droit. Il trouvait Roberto Firmino dont le centre au second poteau était repris avec réussite par Gabriel Jesus (19e).


L’Argentine a sombré comme à son habitude

Ce but avait néanmoins le mérite de réveiller l’Argentine et par la même occasion Lionel Messi. Ce dernier se distinguait d’abord par une belle ouverture pour Sergio Agüero (27e). Il trouvait de nouveau l’attaquant de Manchester City dans la foulée mais la tête de ce dernier terminait sa course sur la barre transversale adverse (30e). Remuant sur le front de l’attaque, Sergio Agüero bénéficiait de nouveau d’un bon ballon de Lionel Messi sur la droite de la surface mais sa frappe était contrée par Marquinhos qui veillait au grain (36e). Le Brésil a ensuite relevé la tête pour dominer la fin de première période.


Au retour des vestiaires, l’Argentine s’est ruée vers le but adverse et Lautaro Martinez se fendait d’une reprise de volée à l’entrée de la surface brésilienne (50e). Rodrigo De Paul y allait aussi de sa frappe qui passait au-dessus du cadre (52e). Le Brésil était tout proche de doubler la mise par Philippe Coutinho mais ce dernier frappait au-dessus du but argentin ouvert (56e). Dans la foulée, Lionel Messi rentrait dans la surface et trouvait le poteau gauche d’une lourde frappe (57e). Le numéro 10 de l’Albiceleste avait ensuite une opportunité sur coup franc à l’entrée de la surface et trouvait la lucarne.

Malheureusement pour lui, Alisson Becker lui soufflait le but et captait le ballon (66e). Des échecs argentins immédiatement punis. Lancé côté gauche, Gabriel Jesus portait le ballon jusqu’à la surface adverse. Il trouvait ensuite Roberto Firmino qui doublait la mise (71e). Le Brésil a ensuite préservé son avantage sans vraiment être inquiété. Avec cette victoire 2-0, les Auriverdes se qualifient pour la finale. Ils y affronteront le Chili ou le Pérou. Pour l’Argentine et Lionel Messi, c’est en revanche un nouvel échec cinglant.



Ne manquez pas ceci

One Thought to “Copa América : le Brésil maltraite l’Argentine et s’offre la finale”

  1. […] Copa América : le Brésil maltraite l’Argentine et s’offre la finale […]

Leave a Comment

Entrez Captcha ici : *

Reload Image