Justice Monde

Etats-Unis : Beyoncé au cœur d’un procès d’affaires


La star américaine Beyoncé et une autre femme d’affaires se disputent les droits d’exploitation d’un nom à des fins commerciales. Une affaire qui a été portée devant les autorités compétentes pour qu’ils tranchent de manière définitive. 


Entre la superstar Beyoncé et l’entrepreneuse Veronica Morales, c’est la guerre de nom qui s’est dessinée. Car ces deux femmes d’affaires désormais adversaire, se disputent le droit d’exploiter « Blue Ivy » à des fins commerciales. Le nom en question est celle de la fille de Beyoncé. C’est dire donc qu’à 7 ans à peine, Blue Ivy Carter se retrouve déjà au cœur d’un important procès.

En effet, Beyoncé se bat pour obtenir le droit de déposer e prénom de sa fille, qui intéresse une autre femme d’affaires. Cette dernière lui a demandé de prouver son intention d’utiliser la marque déposée en lui présentant ses conversations privées.

Cette information a été rendue publique MailOnline, qui précise que les deux femmes souhaitent faire du prénom une marque déposée aux États-Unis. C’est pour cette raison que Beyoncé, par le biais de sa société BGK, a lancé la démarche, le 8 février 2012, un mois et un jour après la naissance de sa fille.


Mais elle l’a abandonnée en 2016, ne pouvant prouver qu’elle utilisait effectivement Blue Ivy à des fins commerciales. Cependant, elle a relancé le dossier. C’est ce que prouve le fait qu’elle refaire une nouvelle demande en 2017, par le biais du vice-président de son entreprise.

Le véritable problème qui empêche Beyoncé d’utiliser le nom

Blue Ivy est déjà le nom d’une société créée en 2009, trois ans avant la naissance de Blue Ivy Carter, dont une certaine Veronica Morales est la fondatrice. Persuadée que Beyoncé et son mari JAY-Z souhaitent seulement empêcher l’usage du nom « Blue Ivy », elle demande à la superstar de lui soumettre ses communications privées, avec son époux ou sa mère Tina Knowles, contenant des preuves de son réel projet d’exploiter le prénom. 


La star souhaiterait obtenir une ordonnance restrictive, qui empêcherait Veronica Morales de rendre ces conversations publiques. Par ailleurs, il faut rappeler que Beyoncé et JAY-Z ont récemment remporté le prix du Meilleur Groupe aux Brit Awards 2019. Le couple a fait, dans son discours de remerciement, un clin d’œil à l’épouse du prince Harry, la duchesse de Sussex, Meghan Markle.


Lire aussi

Affaire-viol : L’ADN de Ronaldo demandé pour une comparaison

Abel Sounou

Espagne : nouvelle plainte contre Lionel Messi pour blanchiment et fraude fiscale

Rédaction

Acquittement de Gbagbo et de Blé Goudé : « une arnaque » ?

Liliane Laforge

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Ok Lire