Etats-Unis : de troublants détails révélés par les accusateurs de Michael Jackson 1
Actualité Société

Etats-Unis : de troublants détails révélés par les accusateurs de Michael Jackson


Le roi de la Pop Michael Jackson fait face depuis un bon moment déjà à des accusations de pédophilie de la part de certains de ses victimes. Et cette scène a été lancée par le biais d’un film réalisé par ses victimes en son honneur.


« Leaving Neverland » tel est le nom du film réalisé par les supposés victimes du roi de la Pop Michael Jackson. Mais avant sa diffusion, ces derniers en rajoutent une couche à leurs accusations. Car des détails troublants sur les supposées agressions sexuelles de ce dernier viennent d’être révélés à la presse. En effet, la diffusion du film qui accuse l’artiste de pédophilie va avoir lieu en mars.

Dans ce documentaire, Wade Robson et James Safechuck affirment, que Michael Jackson les a agressés sexuellement à plusieurs reprises dans son immense maison lorsqu’ils étaient enfants. Selon le premier, qui est un chorégraphe australien, le Roi de la pop leur demandait notamment de « pincer ses tétons lorsqu’il atteignait l’orgasme ».

Au moment des faits, Wade Robson avait cinq ans et venait de remporter un concours de danse devant le Roi de la pop, qui était alors en tournée en Australie. C’est ce qui a fait que Michael Jackson 29 ans à cette période l’a repéré puis pris sous son aile, en lui disant notamment qu’il était « spécial » et qu’il « l’aimait ».


Le ranch Neverland, siège des agressions

De retour aux Etats-Unis, Michael Jackson et Wade Robson passaient « six à sept heures par jour au téléphone ». Lorsqu’il a été invité à séjourner dans le ranch Neverland, le petit garçon s’est dit senti obligé de rendre sa visite digne d’intérêt pour Michael Jackson. Et aucune autre alternative ne s’offrait à lui que les relations sexuelles. C’est pour cette raison qu’il a révélé que « les relations sexuelles devenaient une zone de sécurité »

De son côté, James Safechuck a déclaré qu’il rencontré Michael Jackson lorsqu’il avait 14 ans. Il explique qu’il était aussi agressé sexuellement à chaque fois qu’il voyait le chanteur. « De nombreuses pièces du ranch Neverland ont été utilisées comme cachettes où j’avais été maltraité, notamment des boîtes “verrouillées” contenant du verre » a-t-il lâché. Pendant les rapports sexuels, les deux accusateurs affirment que Jackson n’a jamais porté de préservatif.





Lire aussi

USA : Un prisonnier se suicide à cause de l’annulation de son exécution

Liliane Laforge

Confiante de son départ, la famille Neymar cherche déjà une maison à Barcelone

Govea Agbomahena

Afrique : Découvrez les 21 hommes les plus riches selon Forbes

Govea Agbomahena

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Ok Lire