FaceApp : vers une nouvelle violation de la vie privée des utilisateurs ?



En vogue depuis quelques semaines, l’application russe FaceApp connaît déjà sa première controverse. En plus de réaliser de magnifiques montages qui vous montrent ce à quoi vous ressemblerez durant vos vieux jours, FaceApp voyagerait aussi dans votre galerie d’images à votre insu. Chose qui est possible dès qu’une connexion internet est disponible selon certains spécialistes. C’est du moins ce qu’affirme sur Twitter le développeur Joshua Nozi. 

Cette affirmation a été rapidement démontée par l’ingénieur système Ios Jason Mosidett, et le hacker français Elliot Alderson qui affirment tous deux sur Twitter, que FaceApp ne télécharge que les photos que les utilisateurs retouchent sur le logiciel d’intelligence artificielle. 


Et pourtant, les conditions d’utilisation du logiciel russe semblent imagées. Il y serait inscrit: “ Vous garantissez à FaceApp un accès perpétuel, irrévocable, non exclusif, libre de droits, pour la reproduction, la modification, l’adaptation la publication, la traduction, les créations dérivées, la publicité et la diffusion de vos contenus.” De quoi renforcer la position des théoriciens du complot!

En somme, FaceApp n’est pas vraiment différent de ses concurrents qui existaient comme Snapchat. Elle téléchargerait alors les noms, les adresses IP, les types de navigateurs utilisés, et par ricochet donc vos images retouchées. Voilà qui devrait interpeller les utilisateurs sur l’exposition de leur vie privée sur les réseaux!




Ne manquez pas ceci

Leave a Comment

Entrez Captcha ici : *

Reload Image