A la une Copa América

Finale Copa America : même réduit à 10, le Brésil s’impose devant le Pérou


Le Brésil défiait le Pérou pour la finale de la Copa America 2019 dans la soirée d’hier dimanche 7 juillet 2019 au stade Maracanã du Rio de Janeiro. Devant son public, la Seleção n’a pas tremblé avant de s’imposer 3-1 pour remporter son neuvième titre dans cette compétition.


Le match était attendu de tous et par tout un peuple. Au lendemain de la victoire de l’Argentine face au Chili dans le match pour la troisième place, le Brésil et le Pérou croisaient le fer pour la grande finale de cette édition 2019 de la Copa América. Et malgré l’aide de son public et un statut de favori, la Seleção devait se méfier de cette sélection péruvienne, qui a sorti le Chili, double tenant du titre en demi-finales et avec la manière (3-0).

En effet, dans un stade acquis forcément à leur cause, les Brésiliens tremblaient rapidement sur un coup de pied arrêté. À plusieurs mètres du but, Cueva tentait sa chance et sa frappe passait de peu à côté des cages gardées par Alisson (2e). Après ce premier avertissement, les joueurs de Tite commençaient à s’installer dans le camp péruvien. Et sur sa première offensive, la Seleção trouvait la faille.

Servi par Alves, Gabriel Jesus réalisait un bon travail sur la droite pour centrer au deuxième poteau où Everton se jetait pour marquer (15e, 1-0). En confiance, les Brésiliens tentaient de faire le break. Coutinho frappait sur un bon service de Firmino mais le Barcelonais n’accrochait pas le cadre (24e). De leur côté, les Péruviens avaient du mal à approcher la surface brésilienne, laissant la possession à leurs adversaires. Firmino, lui, voyait sa tête passer de peu au-dessus des cages de Gallese (36e). Mais avant la pause, le Brésil craquait.


Le Pérou revient, mais le brésil reprend rapidement l’avantage

Car le Pérou a également tenté de prendre le jeu à son compte à la fin de la première période. Il y arrivait en partie. Puisque dans la surface brésilienne, Cueva cherchait Guerrero en retrait mais Thiago Silva contrait le ballon de la main en taclant. L’arbitre désignait alors le point de penalty et confirmait sa décision après avoir visionné le ralenti. Le capitaine péruvien s’élançait et prenait Alisson à contre-pied pour l’égalisation (44e, 1-1). Les deux équipes allaient donc rentrer aux vestiaires dos à dos, mais Gabriel Jesus en décidait autrement.

Passeur décisif sur l’ouverture du score, l’attaquant de Manchester City ajustait Gallese d’une belle frappe pour redonner l’avantage aux siens (45e+3, 2-1). Après la pause, les troupes de Tite revenaient avec de bonnes intentions et poussaient pour se mettre à l’abri. D’une frappe enroulée de peu à côté, Coutinho faisait lever les supporters brésiliens (51e). Bien servi dans la surface, Firmino manquait lui sa tentative croisée qui filait à côté (54e). L’attaquant de Liverpool revenait d’ailleurs à la charge mais sa tête ne terminait pas au fond (57e).


Le Brésil réduit à 10, mais le Pérou n’en profite pas

Après une période difficile, le Pérou sortait un peu la tête de l’eau. Les joueurs de Ricardo Gareca remettaient un peu le pied sur le ballon. Les Brésiliens tentaient alors de reprendre le ballon en mettant de l’agressivité dans leurs interventions. Peut-être un peu trop même puisque Gabriel Jesus recevait un deuxième avertissement pour une charge sur un adversaire, laissant donc son équipe en infériorité numérique (70e).

Du coup, les Péruviens bénéficiaient d’un peu plus d’espaces. Trauco forçait Alisson à réaliser un arrêt dans un angle fermé (73e). Le gardien des Reds était ensuite tout heureux de voir la reprise de Flores passer juste à côté de son but (74e). Suite au carton rouge, Tite réorganisait lui son équipe pour la fin de match. En fin de match, Everton obtenait un penalty pour une faute de Zambrano. Après vérification de l’arbitre, Richarlison mettait les siens à l’abri (90e, 3-1). Le score en restait là. Le Brésil s’imposait 3-1 face au Pérou dans cette finale et remportait donc la neuvième Copa America de son histoire !


Lire aussi

Juventus : Cristiano Ronaldo ne jouera pas la Ligue des Champions avec Mandzukic

Abel Sounou

Real Madrid : Zinedine Zidane quitte le stage du club pour des raisons personnelles

Juniel Ayivi

Real Madrid : le mystère derrière les crampons blancs de Toni Kroos

Abel Sounou

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Ok Lire