Inter Milan : coups de poing au vestiaire entre Lukaku et un autre cadre 1
A la une Sport

Inter Milan : coups de poing au vestiaire entre Lukaku et un autre cadre


Alors que le club italien venait de réaliser un match nul face à Slavia Prague (1-1), lors de la première journée de l’UEA champions League, le Belge Romelu Lukaku et le Croate Marcelo Brozovic serait allé aux coups de poing pour un simple malentendu.


Désormais dans le vestiaire interiste, le déchirement est déjà créé entre deux joueurs. Il s’agit de l’ancien Mancunien, Romelu Lukaku et le vice-champion du monde en titre, Marcelo Brozovic. En effet, lors de la première soirée de la League europenne des clubs champions 2019-2020, le club italien recevait la modeste formation tchèque de Slavia Prague.

À l’issue d’une rencontre plus compliquée que prévu pour l’équipe d’Antonio Conté, le score final n’a été que d’un but partout. Un résultat qui ne fait sûrement pas l’affaire de l’équipe locale qui était donnée favorite de cette rencontre.

Suite à cette mauvaise performance, dans le vestiaire, l’attaquant belge aurait demandé à ses coéquipiers de faire mieux et de se concentrer plus pour suivre le plan de l’entraîneur. Du coup, cette déclaration aura suffi pour mettre en colère le Croate, Marcelo Brozovic.


D’après Gazzeta dello Sport, le milieu de terrain croate aurait personnellement mal pris ce reproche de son attaquant, et serait alors monté au front. Il aura fallu l’intervention de leurs coéquipiers pour les séparer. Par ailleurs, le milieu de terrain croate n’est pas à son premier coup. Ce dernier s’en était déjà pris à Mauro Icardi la saison dernière.




Lire aussi

Mercato : décevant depuis son arrivée, Coutinho scelle son sort face à son ancien club 

Erin Junior

FC Barcelone : le destin de Neymar scellé par le jeune Ansu Fati

Erin Junior

Mercato : le Real Madrid dévoile ses plans pour janvier

Abel Sounou

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Ok Lire