Japon : le gouvernement passe à un piratage collectif pour sa cybersécurité 1
Actualité Société

Japon : le gouvernement passe à un piratage collectif pour sa cybersécurité


Dans le cadre d’une enquête nationale, le gouvernement du Japon est autorisé à piraté des citoyens choisis au hasard dans le but de tester la fiabilité d’un nouveau système de cybersécurité. Une initiative qui intervient en prélude au J.0 de 2020 que le pays organise.


200 millions d’objets connectés dans les foyers de citoyens choisis au hasard seront piratés par le gouvernement japonais dans quelques jours. Chose qui est possible grâce à un amendement qui a été voté pour mener à bien une enquête nationale. C’est dire donc que dans les tous prochains jours, tous les objets avec des spécifications Internet of Things (LoT), seront la cible de cyber attaque, non pas de la part des pirates, mais de la part des autorités du pays qui veulent renforcer d’avantages leur système de sécurité.

En effet, l’enquête en question sera menée « par des employés de l’Institut national des technologies de l’information et de la communication (NTIC), sous la supervision du ministère de l’Intérieur et de la Communication. » a révélé afrikmag. Le hacking proprement dit va commencer à partir de ce mois de février 2019, et les premières cibles sont les « routeurs et les webcams ». Ensuite, viendra le tour « des objets connectés de la Smart Home ». 

Par ailleurs, il faut préciser que « le gouvernement craint que les pirates informatiques exploitent des appareils IOT instables pour lancer des attaques contre l’infrastructure informatique des Jeux ». C’est la raison pour laquelle cette mesure a été lancée. Mais il faut rappeler que ce n’est pas une première avec le Japon, puisque les pirates nationaux russes ont déployé le programme malveillant Olympic Destroyer avant les Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang de l’an dernier.





Lire aussi

Barça : c’est bientôt la fin pour Rakitic

Abel Sounou

Etats-Unis : R-Kelly libre et face à un autre problème

Juniel Ayivi

Carnet noir en Colombie : Radamel Garcia King, père du joueur Falcao, n’est plus !

Abel Sounou

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Ok Lire