Sarri et Ronaldo au cours du Choc de Moscou
Série A

Juventus : en froid avec Cristiano Ronaldo, Sarri remue le couteau dans la plaie


Le débat n’en finit toujours pas malgré le temps qui est passé. Le malaise entre le technicien italien, Mauricio Sarri et son attaquant, Cristiano Ronaldo continue toujours de faire l’actualité. En conférence de presse ce vendredi, l’entraîneur de la Juve revient à nouveau sur le sujet.


On croyait que la trêve internationale va calmer les choses, mais non. Le clash entre Mauricio Sarri et CR7 n’a pas encore été totalement enterré. Pour rappel, le 10 novembre dernier lors de la 12e journée de la Série A, contre l’AC Milan, Cristiano Ronaldo a été sorti à la 55e minute par son entraîneur pour cause de blessure selon le coach.

De quoi mettre en colère le capitaine portugais qui n’a pas hésité à tenir des propos peu courtois à l’encontre de Sarri. Alors que l’on pensait que c’était fini et que ce malaise est clos après la trêve, le technicien italien vient remuer encore le couteau dans la plaie.

En conférence de presse ce vendredi dans le cadre de la 13e journée du Calcio, une journée au cours de laquelle la Juventus sera en déplacement à Atlanta, Mauricio Sarri répète les mêmes versions que le capitaine portugais n’a jamais voulu entendre.


Le technicien italien justifie à nouveau le sortie de CR7 par sa blessure. « Il n’y a pas besoin de clarification avec Cristiano. À certains moments, il faut laisser les joueurs récupérer et se reposer. Le problème, c’est que mardi, il nous a dit qu’il n’allait toujours pas bien. L’objectif est de le faire revenir pour la Ligue des Champions face à Atletico Madrid. » A-t-il déclaré.




Lire aussi

Juventus : très bonne nouvelle pour Cristiano Ronaldo 

Rédaction

Série A : Inter-Juve, un derby qui explose tous les records, et affole la presse

Pancrace Lovou

Italie : la santé de Maurizio Sarri en danger

Abel Sounou

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Ok Lire