Reprise de la Ligue des champions Man City-Real Madrid et Juventus-OL reportés
UCL

Ligue des Champions : Materazzi avoue avoir donné une bonne raclé à Balotelli en 2010


Les duels au sommet de la Ligue des Champions ne cessent d’avoir lieu entre joueurs. Mais ce ne sont pas uniquement entre adversaires qu’on a de ses duels qui aboutissent la plupart du temps à des remontrances. Car même entre coéquipiers, il en existe aussi.


20 avril 2010, demi-finale aller de Ligue des Champions. Sur la pelouse de San Siro, l’Inter dispose du FC Barcelone sur le score de 3-1 mais les Nerazzurri assistent à une scène peu banale. Mario Balotelli, alors attaquant de la formation italienne, jette son maillot par terre après les sifflets de nombreux supporters à son encontre. Un geste que son coéquipier Marco Materazzi n’a pas laissé passer. C’est pourquoi il est revenu sur le sujet lors d’un live Instagram avec le cuisinier Davide Oldani.

« Je lui ai donné une bonne raclée, c’est vrai. J’aime Mario, mais il l’a vraiment mérité ce jour-là. Nous sommes redevenus amis maintenant, pratiquement frères, mais il a fait ce jour-là quelque chose qu’il n’aurait vraiment pas dû faire. Jeter son maillot par terre après le coup de sifflet final n’était même pas le pire.

Avant le match, dans le car de l’équipe, il nous a dit : “aujourd’hui, je vais mal jouer.” Alors j’ai promis de le faire payer s’il le faisait, a déclaré le vainqueur du Mondial 2006 avant de poursuivre. Quand il est sorti du banc, il a tenté un tir du milieu de terrain plutôt que d’aller en contre. Diego Milito voulait le tuer. »





Lire aussi

C1 : Thomas Tuchel reçoit une bonne nouvelle à la veille du choc à Madrid

Abel Sounou

Ligue des Champions : Hugo Lloris et sa troupe prêts à créer l’exploit en Allemagne

Jean Eudes Danon

Ligue des Champions : Erling Braut Håland punit le PSG

Jean Eudes Danon

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Ok Lire