Mort de Reyes : les messages très touchants de Sergio Ramos, Fabregas, et Henry 1
Fait divers Opinion

Mort de Reyes : les messages très touchants de Sergio Ramos, Fabregas, et Henry


Décédé dans un accident de circulation ce jour samedi 1er juin 2019, José Antonio Reyes, ancien coéquipier du capitaine madrilène Sergio Ramos a eu droit à des hommages dignes de son rang de la part non seulement du capitaine de la maison blanche, mais de plusieurs joueurs l’ayant côtoyé dans sa carrière, comme Thierry Henry et Cesc Fabregas.


Sergio Ramos avait encore les cheveux longs et un visage presque poupin, au moment d’entamer ses échauffements aux côtés de Jose Antonio Reyes. Les deux hommes se connaissaient de Séville et s’étaient retrouvés en 2006, au Real Madrid dont ce dernier est devenu l’emblématique capitaine après le départ d’Iker Casillas.

C’est donc avec le cœur très lourd que le défenseur espagnol a rendu hommage à son ex coéquipier, décédé tragiquement ce samedi dans un accident de la circulation. Le texte est court mais la photo vintage des deux hommes, feignant un bras de fer, en dit long. « Tant de moments ensemble, tant de souvenirs, tant de rires. Ils s’achèvent bien trop tôt mais je ne t’oublierai jamais mon ami. Repose en paix mon frère », écrit sobrement Sergio Ramos sur Instagram.


L’hommage de Thierry Henry

Véritable légende d’Arsenal, Thierry Henry aura vu arriver le milieu de terrain en 2004. José Antonio Reyes y marquera les esprits. « Je suis dévasté d’apprendre la terrible nouvelle à propos de José Antonio Reyes, écrit l’ancien attaquant des Gunners. Un joueur merveilleux, un superbe coéquipier et un être humain exceptionnel. Je souhaite à sa famille et ses amis de surmonter avec force et courage cette période difficile. #PartiBienTropTôt »

Le discours de Cesc Fabregas

Le discours est encore plus poignant du côté de Cesc Fabregas, qui parle de son « premier grand ami dans le monde du football professionnel”. “Mon colocataire qui voulait toujours dormir avec l’air conditionné même quand il faisait -10°C, s’amuse l’ancien meneur de jeu d’Arsenal. Un type humble, qui avait toujours le sourire, un grand joueur et une personne fantastique. Je ne pourrais pas me réveiller plus mal. »

View this post on Instagram

Mi primer gran amigo en el mundo del fútbol profesional, mi compañero de habitación, que siempre quería dormir con el aire acondicionado aún estando a -10 grados. Un tipo humilde que siempre tenía una sonrisa en su cara, grandísimo futbolista y fenomenal persona. No podía despertarme hoy de peor forma. Nunca olvidaré cuando tu y tu familia me acogisteis en vuestra casa en mis primeras navidades en Inglaterra cuando yo estaba solo y tenía 16 años. Nunca olvidaré nuestros partidos de fútbol tenis en el gimnasio antes y después de los entrenamientos. Nuestra conexión en el campo también fué especial, ya que era siempre fácil encontrarte entre líneas para que tu después marcaras las diferencias. Yo siempre digo que has sido uno de los talentos más grandes de nuestro fútbol y sé que no me equivoco. Hace 2 días estaba hablando de ti en una entrevista, puede que fuera una señal, quién sabe, para acordarme de ti, mi gran amigo. Nunca te olvidaré, nunca te olvidaremos. Siempre en nuestros corazones. Descansa en paz Jose Antonio Reyes. Te quiero mucho. Cesc


A post shared by Cesc Fàbregas (@cescf4bregas) on

« Je n’oublierai jamais quand toi et ta famille m’avez accueilli chez vous, pour mes premiers Noël en Angleterre, quand j’étais seul et n’avais que 16 ans, poursuit l’actuel Monégasque. Je n’oublierai jamais nos parties de football au gymnase, avant et après les entraînements. »

« Nous avions une connexion spéciale sur le terrain aussi, c’était facile de te trouver entre les lignes pour que tu fasses ensuite la différence, insiste-t-il. J’ai toujours dit que tu étais un des plus grands talents de notre football et je sais que je ne me suis pas trompé. Je parlais encore de toi il y a deux jours dans une interview. C’était peut-être un signal, qui sait, pour que je me souvienne de toi, mon ami. Je ne t’oublierai jamais. »

Le Marseillais Adil Rami, qui a connu José Antonio Reyes, est également très touché. « Je n’ai pas les mots… je suis triste, très triste, RIP capitaine“, écrit le défenseur de l’OM sur Instagram.




Lire aussi

Juventus : Cristiano Ronaldo se prononce enfin sur sa situation

Govea Agbomahena

Man City : le directeur général du club réagit à la sanction infligée par l’UEFA

Juniel Ayivi

Real Madrid : à peine arrivée, Eden Hazard agace déjà les fans du club

Juniel Ayivi

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Ok Lire